CourierLexiquePlanConférencesActivitésHistoriqueConservatoire

Saponaria officinalis L.
Saponaire

Caryophyllaceae

Méd.Mel

Méditerranée

Autres noms communs :
Savonnière, Herbe à foulon, Herbe à savon, Savon des fossés.

Habitat :
Europe, tous terrains découverts jusqu'à 1600m. Lieux humides.Plante envahissante.

Identification :
0,3O à O,60m. Herbe vivace à souche rampante ; rustique ; croît souvent en colonies denses. Grandes fleurs rose pâle (de juin à septembre). Nombreuses graines brunes. Rhizome prolifique, brun rouge. Odeur agréable (fleurs). Saveur amère, âpre.
(La pollinisation est assurée le soir par des papillons à longues trompes qui, attirés par le parfum, vont puiser le nectar au fond de la fleur. Ils en profitent pour déposer leurs œufs dans l'ovaire. Leurs larves y puiseront leur nourriture).

Historique :
Du latin sapo (savon).
Cultivée autrefois dans les jardins méditerranéens, la Saponaire a envahi l'Europe tempérée et l'Asie Mineure.

Hippocrate, quatre siècles avant notre ère, mentionne l'utilisation du rhizome comme remède. On s'en servait aussi pour dessuinter les laines.

Propriétés :
Laxative, dépurative, sudorifique, tonique.

Utilisations :
Médicinales :

Elle peut être utilisée en infusion avec le cresson comme tonique pour le foie ou comme dépuratif pour donner un joli teint.
Ne pas laisser macérer. Préparer rapidement.
Utiliser immédiatement.

Hygiène :

Une eau savonneuse, obtenue par décoction, donne un shampoing pour cheveux fragiles.

Agriculture :
Quand la plante toute entière se dessèche, il faut récolter le rhizome (utile autrefois aux lavandières)

Toxicité : (causée par les saponines) :peut détruire les globules rouges.

Attention: ingérée, elle irrite les muqueuses intestinales et altère l'imperméabilité des cellules des reins et du cerveau.

Bilbliographie :
Voir Bibliographie générale

fiche précédente
retour fiches
fiche suivante