CourierLexiquePlanConférencesActivitésHistoriqueConservatoire

Panax ginseng C.A. Meyer 1843

Ginseng

 

Cond. Méd.

 Araliaceae

 

Asie orientale (Nord-est)

 Étymologie :

Ginseng vient du chinois et signifie « racines humaines » allusion à la forme de la racine qui évoque la partie inférieure du corps humain avec ses 2 jambes.

Le mot Panax vient du nom de la déesse grecque Panacée, qui soigne tous les maux.

Historique :

Le Ginseng est utilisé comme tonique par les médecins chinois depuis au moins 5 000 ans.

La première mention du Ginseng en France est due au Père jésuite Jartoux en 1711.

 

Habitat :

Les zones ombragées dans des montagnes boisées. Très rare à l’état sauvage.

 

Identification :

Herbacée atteignant 80cm de haut, aux feuilles ovales et dentelées divisées en 5 folioles. Les petites fleurs blanches groupées (15 à 30) et les baies rouges apparaissent seulement au bout de 3 ans.

Les racines pivotantes, cylindriques ou fusiformes, de couleur jaune ambré, de faible densité, jamais spongieuses, sont striées transversalement dans la partie supérieure, parfois ramifiées en 2 à 3 racines à partir du milieu, plus rarement en 4 racines concrescentes. L’écorce jaune à brun clair ne s’exfolie pas facilement et laisse apparaître quelques petites glandes à résine éparpillées, rouge orangé. A l’intérieur, la racine est blanche à jaunâtre, cartilagineuse et cassante.

Culture et reproduction :

On le cultive par semis, au printemps, sur des sols riches et bien arrosés et il nécessite un ombrage naturel ou artificiel.

La racine est récoltée en automne.

Le Ginseng doit être cultivé pendant plusieurs années pour que le rhizome acquière toutes ses qualités. Selon l'âge de la plante, la racine se vendra à des prix plus ou moins élevés

Propriétés :


Principes actifs :

- Saponines (panaxosides ou ginsénosides

- Vitamines D

- Polysaccharides (panaxanes ou quinquéfo-lanes)

- Huile essentielle à sesquiterpènes

Médicinales :

Tonique, augmente la résistance au stress, stimulant physique, améliore la mémoire, hypoglycémiante, aphrodisiaque masculin.

Plante adaptogène (qui aide le corps à résister aux agressions).

Utilisation :

Thérapeutique :

Stress, angoisses, asthénie, hypotension, impuissance.

 Alimentaire :

Odeur faible, agréable. Amère, puis sucrée et mucilagineuse.

En Chine, il est utilisé très souvent pour parfumer les soupes.

Parties utilisées :

La racine

Contre-indication :

A éviter chez la femme enceinte et pendant l’allaitement.

Médecine vétérinaire :

Posologie :

  Bibliographie :
Voir Bibliographie générale

Encyclopédie des plantes médicinales – Ed. Larousse

Guide de la phytothérapie – Dr Jörg Grünwald et Christof Jänicke – Ed. Marabout

fiche précédente
retour fiches
fiche suivante