CourierLexiquePlanConférencesActivitésHistoriqueConservatoire

Cassia angustifolia Vahl.

Séné de l'Inde


Fabaceae

Méd.

Afrique de l’est

Autres noms :
Séné de Tinnevelly

Étymologie :

Du latin médiéval « séné », dérivé de l’arabe « sana », désignant un arbuste aux vertus purgatives.

Historique :

Ce sont les Arabes qui ont introduit l’usage du Séné en Europe au Moyen Âge. Originaire de l’Arabie, Cassia angustifolia est cultivé en Inde et au Pakistan, d’autres espèces viennent d’Egypte, du Soudan, de Syrie, du Sénégal.

Le prophète Mohammed dit dans le Coran : Je vous recommande le Séné et le miel, ce sont deux remèdes contre toutes les maladies, hormis la mort.

Habitat :

Régions désertiques.

Identification :

Le Séné est un arbuste de 40 cm à 1,5 m, à tiges dressées, épineuses.

Feuilles alternes, paripennées, constituées de folioles asymétriques, lancéolées, vert jaunâtre.

Fleurs jaune d’or, d’environ 3 cm en inflorescence axillaires dressées.

Fruits en gousses plates et brunes, parcheminées, contenant cinq à huit graines.

Culture et reproduction :

Il se plaira dans une terre drainante évacuant très bien les excès d'eau en hiver.

Le Cassia préfère de loin une exposition ensoleillée et souvent le long d'un mur pour le protéger des vents froids. En climat frais, il est bon de protéger le tronc du gel en l'entourant d'un voile protecteur.

On l'installera en place de préférence au printemps en avril-mai. La taille intervient dès la reprise de végétation. On coupe alors toutes les branches mortes.

Deux modes de multiplication se pratiquent, bouture en août et semis en milieu de printemps.


MP3

Propriétés :


Principes actifs :

Dérivés d'anthracène (sennosides A et B)
Dérivés naphtaléniques
Flavonoïdes

Mucilages

Médicinales :

Stimulant du colon, laxatif et purgatif.

Utilisation :

Thérapeutique :

Utilisé par voie orale dans les traitements de courte durée de la constipation occasionnelle.

Autre :

Sa graine entre dans la composition de nombreux philtres d’amour.

Parties utilisées :

Les feuilles, les folioles et les fruits (gousses) séchés.

Contre-indication :

Les femmes enceintes et allaitantes. Les enfants de moins de 12 ans.

Ne pas prolonger le traitement au-delà de 10 jours. En cas d’usage chronique, perte du potassium.

Médecine vétérinaire :

Posologie :

  

Bibliographie :
Les plantes qui nous soignent de Jacques Fleurentin – Ed. du Sud-Ouest.

Dictionnaire étymologique de botanique de François Couplan – Ed. Delachaux et Niestlé.

Guide de la Phytothérapie – Dr Jörg Grünwald / Christof Jänicke – Ed. Marabout.

 

fiche précédente
retour fiches
fiche suivante