CourierLexiquePlanConférencesActivitésHistoriqueConservatoire

Atropa belladonna L.
Belladonne

Solanaceae

Toxique

Eurasie, Nord de l'Afrique.

Autres noms :

Belle Dame, Bouton noir, Cerise du diable, Guigne de la Côte, Herbe empoisonnée, Morelle furieuse, Morelle marine, Permenton.

Étymologie :

Son nom générique, Atropa, correspond à celui de l'une des trois Parques (Atropos : inflexible), celle qui coupait le fil de la vie.

Le latin botanique belladonna vient vers 1 600, de l'italien bella donna « belle dame » En effet, à la Renaissance, les Italiennes élégantes instillaient dans leurs yeux du jus de Belladone pour dilater leur pupille (mydriase) sous l’action de l'atropine, et donner ainsi plus d'attirance à leur regard.

Historique :

Jadis, l’ Atropa belladonna était considérée comme une plante magique associée à la magie noire.

Au XIII ème siècle, Sainte Hildegarde indique : « Il est dangereux pour l'homme de manger ou de boire de la Belle dame car elle frappe son esprit et en quelque sorte le tue ».

C'est à la suite d'une étude méticuleuse de diverses préparations faites par le médecin allemand Karl Himly, vers 1802, que les ophtalmologistes commencèrent à utiliser l'Atropabelladonna pour effectuer des examens des yeux.

 

Habitat:
A l’ombre, en bordure des forêts ou dans les décombres et les lieux à l’abandon. Sols crayeux.

Identification :

Herbacée vivace, c'est une grande plante ramifiée pouvant atteindre 1,5 m, aux feuilles ovales pointues, pétiolées, aux fleurs en cloche, solitaires, pendantes, brunes à l'aisselle des feuilles.

Les fruits sont des baies noires luisantes de la taille d'une cerise. Toutes les parties de la plante sont très toxiques pour l'humain.

Il existe une variété assez rare de Belladone à fleurs jaunes, elle est dénommée Atropa belladonna var. lutea

 

Culture et reproduction :

L'Atropabelladonna pousse dans une terre plus ou moins riche en matière organique. La Belladone est une plante rustique. Elle pousse dans un environnement chaud et si possible sec (pas de serre donc, sauf pour la germination) Pour l'arrosage des plants de Belladone, une fois par semaine suffit. Ne jamais laisser d’eau stagner dans les coupelles (risques de moisissure des racines)

L'Atropabelladonna s‘acclimate à toute sorte de lumière. Un emplacement plein soleil lui conviendra parfaitement, voire mi-ombre.

Semis : commencer par stratifier les graines de Belladone, puis semer dans un terreau fin, pas trop humide de préférence.La germination est lente mais bonne, environ 3 à 5 semaines. Ensuite replanter les plantules de Belladone dans des petits pots ou en pleine terre.


Propriétés :


Principes actifs :
- alcaloïdes (hyoscyamine, atropine, scopolamine)
- flavonoïdes

- coumarines

- nicotine

 

Médicinales :

Calmante, sédative.

Extrêmement toxique, la prescription ne peut être faite que par un médecin. Une baie ou un brin pris par inadvertance demande une hospitalisation d’urgence.

Utilisation :

Thérapeutique :

Utilisée pour provoquer la dilatation des pupilles avant d’ausculter les yeux.

En homéopathie, la Belladone est utilisée pour les maladies à caractère inflammatoire notamment dans la sphère ORL et cutanée.

Les effets psychodysleptiques de la Belladone et la découverte de nouvelles classes thérapeutiques lui confèrent un mauvais rapport bénéfice-risque pour le traitement de la plupart des affections, ce qui a entraîné sa suppression de nombreuses spécialités pharmaceutiques.

L'utilisation doit se faire sous contrôle médical. La Belladone est à déconseiller aux cardiaques et aux neurasthéniques.

La Belladone est incompatible avec les composés alcalins, les tanins et la pilocarpine.

Parties utilisées :

Les feuilles et les racines.

Toxicité :

La toxicité de la plante impose une surveillance médicale stricte. La Belladone est violemment toxique et ses baies peuvent facilement être confondues par les enfants avec des myrtilles.

Contre-indication :

Nombreuses contre-indications (myasthénie, mégacôlon,...)

 

Médecine vétérinaire :

Posologie :

 

 Bibliographie :
Voir Bibliographie générale

fr.wikipedia.org

Encyclopédie des plantes médicinales – Ed. Larousse

ethnoplants.com

www.universalis.fr/encyclopedie/belladone

fiche précédente
retour fiches
fiche suivante