CourierLexiquePlanConférencesActivitésHistoriqueConservatoire

Aegopodium podagraria L.
Egopode podagraire

Apiaceae

Alim. Méd.

Eurasie

Autres noms :
Herbe aux goutteux, Herbe de Saint Gérard, Pied de Chèvre, Pied de Bouc, Fausse Angélique.

Étymologie :
Aegopodium vient du grec aigos "chèvre" et podos "pied", ses feuilles rappellent un peu le pied de la chèvre. Elle est connue surtout sous le nom de podagraire en raison de son action sur les rhumatismes, du grec podagra : goutte affectant les pieds.

Historique :
Un médecin et botaniste allemand l'évoque dans son ouvrage sur les espèces végétales médicinales, publié en 1588. Elle était cultivée au Moyen Âge dans les jardins monastiques, les prélats avaient tendance à souffrir de la goutte suite aux excés de table, notamment de viande et de vin.

Habitat :
Sol calcaire humide, lisière ombragée des bois

Identification :
Plante glabre, vivace, vigoureuse et envahissante qui se propage par ses rhizomes.
Les tiges sont dressées cannelées, creuses, peu rameuses.
Les fleurs blanches, parfois roses, réunies en ombelles composées, fleurissent de mai à août.
Le fruit sont des akènes ovales, allongés, pourvus de côtes filiformes. Les feuilles ont une odeur nauséeuse.
Récolte en mai, juin.

Culture et reproduction :

C’est une plante vivace envahissante qui doit être contenue pour ne pas qu'elle envahisse vos plates-bandes ou la pelouse. Elle est un excellent couvre sol et aime l'ombre ou la mi-ombre.

Il faut s’en méfier, un tout petit morceau de racine oublié peut redonner une nouvelle plante. Cette plante se reproduit également par graines. Un pied peut donner des centaines de graines...


Propriétés :


Principes actifs :

Riche en sels minéraux (calcium, magnésium, fer), en carotène et en vitamine C.

Médicinales :

Astringente, diurétique, reminéralisante, désacidifiante, stimulante.

Utilisation :

Thérapeutique :

 Traitement de la goutte, sciatique et rhumatismes

Alimentaire :

Les jeunes feuilles et les jeunes pousses rappellent un peu la saveur de la Carotte, et peuvent se cuisiner comme les Épinards.

Parties utilisées :

Feuilles, fruits, racines.

Toxicité :

Contre-indication :

Le contact avec les feuilles peut provoquer des éruptions cutanées.

 Médecine vétérinaire :

Posologie :

 

 Bibliographie :
Voir Bibliographie générale

Ressources médicinales de la flore française,  de Gabriel Garnier - Editions Vigot.

www.wikipedia.org

fiche précédente
retour fiches
fiche suivante