CourierLexiquePlanConférencesActivitésHistoriqueConservatoire

Achillea millefolium L. .
Achillée millefeuille


Asteraceae

Alim. Méd.

Europe, Asie, Amérique du Nord

Autres noms :

Herbe aux charpentiers, Herbe à la coupure, Herbe aux militaires, Saigne-nez.

Étymologie :

Désigne une plante en rapport avec le héros de l’Iliade, Achille, qui s’en serait servi pour guérir ses blessures.

Historique :

L’Achillée millefeuille est connue depuis l’Antiquité pour ses vertus vulnéraires. Elle est dédiée au guerrier grec Achille blessé pendant la guerre de Troie. Les Indiens de l’Amérique du Nord l’utilisaient de la même façon. Au Moyen Âge elle comptait parmi les drogues importantes.

Habitat :

Prés, champs, bords des chemins, terrains vagues, friches, aussi bien en plaine qu’en montagne.

Identification : Plante vivace et vigoureuse de 20 à 70 cm, à odeur aromatique amère, avec des stolons. Tige dressée, feuilles alternes, très découpées, vert sombre. Inflorescence en corymbe, au bord du capitule se trouvent cinq fleurs ligulées et au centre des fleurs tubulées, blanches ou rosées. Floraison : juin – novembre. Les fruits sont des akènes, gris argenté, pourvus d’ailes latérales étroites.

Culture et reproduction :

Elle tolère un sol pauvre et bien drainé, et demande un site ensoleillé pour avoir une bonne productivité. Elle croît bien dans n’importe quel type de sol.

La durée de vie de l’Achillée est relativement courte et elle doit être divisée tous les trois ou quatre ans afin de maintenir sa productivité, car elle sécrète une toxine qui nuit à sa croissance. Elle se propage facilement et peut devenir envahissante si elle n’est pas contrôlée dans la zone de culture qui lui est destinée.

Reproduction : par semis et par division de plants matures.

La plante se reproduit aussi par stolons.

L’Achillée facilite le compostage, le purin est fongicide.


MP3

Propriétés :


Principes actifs :

- Huile essentielle composée de mono et sesqui-terpènes (azulène, cinéole, germa-crane, camphre, chamazulène …)

- Flavonoïdes

- Alcaloïdes (achilléine)

- Polyacétylènes

- Triterpènes

- Acide salicylique

- Coumarines

- Tanins

Médicinales :

Antispasmodique, astringente, tonique amère, hémostatique, emménagogue, anti-inflammatoire, cicatrisante.

Utilisation :

Thérapeutique :

En infusion, elle est utile en cas d’inappétence, contre les spasmes gastriques et les douleurs menstruelles.

En usage externe c’est un cicatrisant apprécié depuis l’Antiquité, d’où son surnom d’  « Herbe au charpentier »

Sous forme de bain, en cas de transpiration excessive (hyperhidrose).

 

Alimentaire :

On utilise les jeunes feuilles en omelette, salades, potages et sauces.

Elle parfume le vinaigre. On peut hacher les feuilles à la façon du persil.

 Parties utilisées :

Les sommités fleuries et les feuilles supérieures.


Toxicité :

Contre-indication :

Allergie de contact (éviter le soleil).

A éviter pendant la grossesse.

 Médecine vétérinaire :

 Posologie :

Bibliographie :

Le Livre des Bonnes Herbes de Pierre Lieutaghi – Ed. Actes Sud

Guide de la phytothérapie de Dr.Jorg Grunwald / Cristof Janicke Ed. Marabout

Source : FILIÈRE DES PLANTES MÉDICINALES BIOLOGIQUES DU QUÉBEC (2010). L’achillée millefeuille

Encyclopédie des plantes médicinales – Ed. Larousse

Voir Bibliographie gotanique.énérale

fiche précédente
retour fiches
fiche suivante