CourierLexiquePlanConférencesActivitésHistoriqueConservatoire

Vaccinium myrtillus L.
Myrtille

Ericaceae

Alim. Méd.

Nord de l’Eurasie, Amérique du Nord

Autres noms :

Airelle noire, Brimbelle, Raisin des bois, Raisin de bruyère.

Étymologie :

Vaccinium est une altération de baccinium : arbuste aux baies. Myrtillus vient de la ressemblance avec les fruits du Myrte.

 Historique :

Lors des fouilles d’une cité lacustre en Suisse, on été découverts les plus anciens vestiges textiles datant du Néolithique, teints en mauve violet avec du jus de Myrtille et en bleu avec du jus de Sureau.

Les Celtes, les Gaulois utilisèrent ce jus de Myrtilles pour teindre leurs vêtements.

Sainte Hildegarde, XII ème siècle, la recommandait pour «  provoquer la menstruation »

C’est au XIX ème siècle que Gazin découvre son efficacité dans le traitement des diarrhées, de la dysenterie et du choléra.

C’est plutôt de la pratique populaire que sont sorties les applications des propriétés médicinales actuelles.

Au XIX ème siècle, les baies de Myrtille servirent à frauder en colorant le vin.

 Habitat :

Sous-bois des régions montagneuses jusqu’à 2500 m, sols acides, landes rases.

 Identification :

Sous-arbrisseau de 20 à 60 cm, à racines traçantes et drageonnantes.

Feuilles caduques, alternes, ovales, aiguës, dentées.

Fleurs blanc verdâtre teinté de rose rouge, à corolles globuleuses solitaires ou groupées par deux, à l’aisselle des feuilles, d’avril à juin.

Fruits : baies bleuâtres, pruineuses, creusées au sommet par le vestige du calice, mûres de juillet à septembre, à la saveur sucrée, douce et légèrement acidulée.

 Culture et reproduction :

De culture facile, mais obligatoirement en terre de bruyère. Lieux ombragés et humides.

Multiplication par marcottage ou bouturage.

Récolte : Les feuilles sont récoltées en mai-juin et les baies de juillet à septembre.

Important :

Plante protégée, la cueillette est réglementée dans de nombreux départements

Topo MP3

Propriétés :

Principes actifs :

• Tanins catéchiques

• Proanthocyanidols

• Flavonoïdes

• Acides organiques et phénols

• Pectine

• Vitamines A , C et carotène

• Chrome, manganèse

Médicinales :

Feuilles : Hypoglycémiantes, veinotoniques.

Baies : antidiarrhéiques, antiseptiques urinaires, astringentes, toniques, antihéméralopiques (vision), diurétiques, antioxydantes.

Utilisation :

Thérapeutique :

Feuilles : la Myrtille a été baptisée par l’Américain Allen insuline végétale, grâce à son action sur l’hyperglycémie.

C’est un veinotonique qui améliore les troubles circulatoires et microcirculatoires, les hémorroïdes, la maladie de Raynaud et un diurétique aseptisant des voies urinaires.

 

Baies : Toniques grâce à la vitamine C, Elles sont utilisées principalement en cas d’entérite, diarrhée, colopathie de fermentation ou de putréfaction, diverticule, gastrite, ulcère.

 Alimentaire :

Les baies peuvent être consommées fraîches (cultivées) ou être utilisées en pâtisserie pour confectionner des tartes, et divers autres gâteaux. Le muffin aux Myrtilles est un classique de la pâtisserie américaine.

Les Myrtilles peuvent également être utilisées pour faire des confitures, des sirops, des sorbets, des tisanes, des eaux-de-vie, des liqueurs ou des vins.

 Parties utilisées :

Feuilles et baies.

Toxicité :

Crues, les baies sont laxatives.

Attention aux baies ramassées en forêt, ne pas les manger crues, risque de contamination par l’échinococcose alvéolaire (ver parasite).

Contre-indication :

 Médecine vétérinaire :

Posologie :

 Bibliographie :
Voir Bibliographie générale

Encyclopédie des plantes médicinales – Ed. Larousse

Les plantes qui soignent – Jacques Fleurentin

Ed. Ouest France

 

fiche précédente
retour fiches
fiche suivante